Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le journal de sandra

AURONS-NOUS BIENTÔT L'INTERDICTION DE CONDUIRE AVEC DES TALONS HAUTS ?

27 Septembre 2015, 14:50pm

Publié par sandra

AURONS-NOUS BIENTÔT L'INTERDICTION DE CONDUIRE AVEC DES TALONS HAUTS ?

un article paru dans marie-claire et qui démontre une vraie préoccupation pour nous qui aimons toujours être en talons y compris en conduisant.

Beaucoup de femmes prennent le volant de leur véhicule avec leurs escarpins, mais s’agit-il vraiment des chaussures les plus adaptées pour conduire ? Suite à un accident impliquant une femme en talons, la Cour de cassation a tranché, et sa réponse est sans équivoque. Les talons hauts en voiture sont un facteur à risque !

Les talons aiguilles ne font pas bon ménage avec les pédales d’une voiture, et une conductrice corse l’a appris à ses dépends. Il y a quelques mois, elle prenait le volant de son véhicule, chaussée à son habitude d’une paire d’escarpins, et avait dérapé sur une plaque de verglas, provoquant un accident. Et hier, la Cour de cassation a estimé que cet accident était en partie dû à ses chaussures.

En effet, les talons hauts de la conductrice se sont retrouvés coincés sous les pédales, l’empêchant de freiner ou de rétrograder pour maîtriser son dérapage. Elle a donc été considérée comme en tort, ses chaussures ayant constitué «une gêne dans la maîtrise de son véhicule».

Quelles chaussures pour prendre le volant ?
Avec cette affaire, les femmes devront désormais y réfléchir à deux fois avant de prendre le volant chaussées de leurs escarpins préférés. Le jugement de la Cour de cassation pourra en effet servir d’exemple de précédent en cas d’accident impliquant une femme en talons hauts. Car il faut bien l’avouer : bon nombre de conductrices prennent sans y penser le volant avec leurs escarpins. Certaines préfèrent même conduire avec des talons, affirmant qu’elles possèdent un meilleur appuis pour atteindre les pédales.

En ce qui concerne le code de la route, rien n’interdit le port de talons. Cependant, il indique que «le conducteur doit être en mesure de réaliser commodément et sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent». Un policier a donc tout à fait le droit de verbaliser une personne à la conduite dangereuse à cause de ses chaussures. D’ailleurs, les escarpins ne sont pas les seuls concernés. Les tongs, espadrilles et autres chaussures ouvertes sont également déconseillées au volant, car elles ont tendance à glisser et risquent de venir bloquer les pédales.

Mais pas question pour autant de conduire pieds nus, attitude qui peut également être verbalisée. Alors mesdames (et messieurs !), si vos chaussures ne sont pas pratiques pour conduire, pensez à glisser une paire de ballerines ou de baskets dans votre voiture et à changer de chaussures au moment de prendre le volant, pour votre sécurité et celle des autres.

AURONS-NOUS BIENTÔT L'INTERDICTION DE CONDUIRE AVEC DES TALONS HAUTS ?

témoignage d'une internaute sur ce sujet.

Quelle conductrice ne s’est pas retrouvée dans cette situation : devoir se rendre à une soirée en conduisant alors que le port de la robe longue et des talons hauts est obligatoire. Voici quelques astuces qui vous permettront de sortir de cette galère.

Quelle conductrice ne s’est pas retrouvée dans cette situation : devoir se rendre à une soirée en conduisant alors que le port de la robe longue et des talons hauts est obligatoire. Voici quelques astuces qui vous permettront de sortir de cette galère.

Ca y est, ce soir, c’est… "le" grand jour. Je suis invitée à un dîner... Je ne vous explique même pas, le grand jeu dans tous les sens du terme. Tenue de soirée avec robe longue obligatoire et forcément, les talons hauts sont de rigueur.

Je commence à regarder dans mon placard, avec le maigre espoir de pouvoir en dénicher une paire, mais avec ce genre de chaussures, j’ai tellement peur de me tordre une cheville que je n’en achète jamais.

Alors, que puis-je trouver ici ? Une paire de tennis… non, deux, trois, quatre… non, six paires de tennis, une paire de mocassins, des bottes, encore des mocassins… ah tiens, encore une paire de tennis, des nu-pieds. Non, non, il faut que je me rende à l’évidence, je n’ai aucune chance de trouver des chaussures à talons hauts dans mon armoire.

J’appelle donc une de mes amies qui est approvisionnée en ce genre de chose, et je me retrouve devant un placard rempli de talons hauts. Je n’ai que l’embarras du choix, si ce n’est que, vu la route que j’ai à faire pour aller à ce dîner, et vu que je ne vais quand même pas prendre deux paires de chaussures, il va bien falloir que je conduise avec.

Impossible de conduire avec des talons hauts

Donc… regardons bien pour prendre éventuellement les moins hauts. J’en essaie une première paire, et me retrouve au moins 30 cm plus haut que d’habitude. D’un seul coup, un vent de panique m’envahit. Tout d’abord, comment vais-je réussir à marcher avec ça ? Même si, logiquement, à un repas, on est assis… Il ne manquerait plus que ce soit un buffet : là, je suis morte d’avance. De toute façon, il va falloir que je marche, au moins quelques pas pour arriver à ma place, et surtout, il va falloir que je conduise.

Je les emprunte pour faire le tour du pâté de maison (avec ma voiture) et je suis obligée de constater que je suis une vraie catastrophe. Le bout du talon (haut) s’est forcément coincé dans les bourrelets de mon tapis (de voiture) lorsque j’ai voulu débrayer, et pour passer de la pédale d’accélérateur à celle du frein, j’ai dérapé juste entre les deux (pédales). La pointe (de la chaussure) étant tellement étroite, c’est impossible ! Inutile d’envisager de faire ne serait-ce que le début d’un talon-pointe ! Lorsque j’inspecte l’arrière de mon haut talon gauche, je constate avec stupeur qu’il s’est éraflé après seulement quelques débrayages… En plus, je vais me faire chahuter par mon amie lorsque je lui rendrai ses chaussures en piteux état.

La solution : conduire pieds nus

Que faire ? Mais si, mais c’est bien sûr : il me reste la solution de conduire pieds nus. Bon d’accord, ce n’est pas l ‘été, et il ne fait pas particulièrement chaud pour ce type de numéro, mais au moins, je peux conduire en toute sécurité, et en plus je n’abîmerai pas mes chaussures. Le bonheur !

Fière d’avoir enfin trouvé une solution, je récupère finalement la paire qui me plaît le plus. Le soir venu, je me prépare avec ferveur, en essayant de ne rien oublier. Je monte dans ma voiture, enlève délicatement mes chaussures, et commence à rouler. Et là… mon amie aurait pu me prévenir : j’avais complètement oublié les bas, ces fameux bas qui se filent dès que vous les regardez. Et ce qui devait arriver, arriva : je sentis un contact un peu plus froid au niveau de la pointe de mon orteil gauche ; la pédale avait eu raison de mon bas.

De la colle pour mes bas

C’était l’horreur, je m’imaginais arrivant au repas, un bas à moitié filé… Eh bien non… système D ! Je pensai subitement que je devais avoir un tube de colle, quelque part dans la voiture, pour stopper l’hémorragie de mon bas. Je m’en étais servi la veille pour coller l’enveloppe d’un dossier. Ouf ! J’ai trouvé l’astuce pour conduire sans talons et pour rafistoler mes bas et, en plus, la soirée fut agréable.

ce que j'en pense moi même. je prévois toujours une vieille paire pour conduire car même en voiture je choisis encore une fois l'élégance au côté vraiment pratique ... c'est assez idiot me direz vous mais c'est comme ça ! d'autant plus qu'en voiture personne y compris mes passagers ne voient mes chaussures. Il est hors de question de conduite nus pieds encore plus quand je porte des bas ou des collants car c'est la mort annoncée de ceux-ci. Ou encore opter pour une paire de ballerines qui permettront un confort minimum et une part d'élégance.

Commenter cet article

Bencha 27/09/2015 18:22

Lors de ma dernière sortie avec une demoiselle, j'ai admiré sa maîtrise de la conduite avec des talons vertigineux. Faire un créneau, impossible pour moi, est pour elle une simple formalité. Dois je en conclure que je dois porter des escarpins???
Amitiés