Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le journal de sandra

Une simple paire de bas

6 Janvier 2017, 10:38am

Publié par sexysandra

Une simple paire de bas

Un détail, un petit pli anodin, une finesse tout particulière, une couture au dos d'une jambe, il est si rare de voir des bas nylon. La saison se rafraîchit, la mode cède aux bottes, pire encore aux pantalons, le voile fin se cache totalement à mes yeux. Pourtant il arrive que le rêve devienne réalité quand au hasard du travail, des attentes dans les transports, ou actuellement en faisant les magasins, je croise une paire de bas nylon, plus exactement une élégante scintillant de ces détails glamour.

 

Deux fois en un mois, j'ai pu voir ce voile souple mais bien lové sur des chevilles fines, au-delà de talons tout aussi fins. Certes certains sceptiques me diront, mais en êtes vous sûr ? Ma courtoisie m'empêche de soulever les robes et même les mystères en interrogeant ces inconnues. Je resterai sur mon simple plaisir esthétique, sur les manteaux trois-quarts libérant les cuisses, le bas d'une robe pour l'une, d'une jupe crayon pour l'autre. Mes yeux ont pu contempler ce bonheur de croire encore au glamour bien réel. Des petits pas, des gestes si féminins, des silhouettes avec une belle démarche, une mode, un style, de la coiffure jusqu'au sac à main. Alors détail après détail, pour des raisons qui résonnent en moi, je me suis permis de croire à des paires de bas nylon à couture. Oui deux séries de verticales, découvertes d'ailleurs après avoir aperçu leurs allures. Comment ne pas espérer des véritables bas sur leurs jambes, des revers tendus de jarretelles ?

 

Alors j'ai pensé à ce paradoxe, entre leur féminité, leur âge et leur beauté, mais aussi leur mode. Car si nous regardons aujourd'hui les magazines, il faut mieux avoir vingt ans, trente ans étant déjà la retraite de la beauté, et tout cela défendu par des images de jeunes modèles faméliques, tristes quasiment sans signes de vie. Malheureuses sur certaines publicités. La beauté a-t-elle une définition pour les autres âges, les autres décennies, plus encore pour les vraies femmes, vous, vos amies, vos voisines, vos collègues, vos filles, vos mères, vos proches ?

 

Je ne voudrai répondre, sauf peut-être un jour dans une nouvelle, dans un roman, sur la vérité des images, sur la réalité de vos miroirs, sur vos âmes et vos corps. Tant de facettes, qu'ici déjà, je ne peux toutes décrire. Mais surtout votre mode embellit votre corps, au gré de vos humeurs, de votre vie amoureuse, de vos activités en famille ou professionnelles. Vous êtes vous-mêmes, vous renvoyez une image, vue, aperçue ou transparente vers les autre regards. Vous choisissez ou non de vous montrer avec cette robe, choisie pour vous, pour lui, pour eux, mais bein souvent pour votre bien-être et votre confort. Vos dessous sont votre intimité, vos accessoires de mode sont votre signature. Les bijoux seront visibles, les jarretelles, votre voile de nylon, vos dentelles seront mystérieuses. Seuls les coutures, les petits plis parfois sauront parler à des yeux experts, ceux d'un esthète gourmet pour ma part ;-)

 

Et vous, femme de vingt ans, amoureuse, portant des bas pour la première fois, pour lui, mais aussi vous femme de trente ans, délicieusement envoûtée par les parfums rétro de cette lingerie de charme, mais vous femme de quarante ans, mère active, patronne de votre équipe, toujours en pleine course, mais toujours élégante en tailleur et jupe crayon, vous aussi la femme divorcée, quinqua dans le doute mais aussi amoureuse de cet homme discret, imaginant un repas champagne et bas nylon, pour redécouvrir ce corps oublié, pour vous ré-approprier votre volupté, vous aussi sexagénaire en pleine forme, bientôt à la retraite, jonglant entre sport et bonheurs multiples, vous cette jeune femme de soixante dix ans, croquant la vie, malgré les aléas de la vie, mais surtout avec les joies des petits-enfants nouveaux venus, vous aussi les autres générations, seniors et toujours souriantes, folles de petits gâteaux pour vos ateliers dessins, vos petits voisins et ce jeune nonagénaire romantique. Oui vous toutes, femmes, avec votre corps, votre beauté, et j'oserai dire, vos beautés car vous avez changé, vous changerez encore, les regards aussi, mais votre coeur sera toujours source de vos sourires. Vous avez croisé un jour, dans un contexte personnel, les bas nylon, les avez essayé, les avez oublié, les avez ressorti, les avez découvert plus tard, les avez adopté occasionnellement ou au quotidien, le glamour est en vous, au minima à fleur de peau.

Vos jambes, elles ont vécu, votre sensualité a évolué, évoluera encore. Vous avez toujours votre allure, indissociable de votre bonheur, de votre mode, de votre regard, oui le vôtre, sur vous-mêmes. Restez sereines, car la liberté n'a pas d'âge, juste quelques palpitations parfois plus intenses.

Commenter cet article

Marc 07/01/2017 12:50

Superbe texte, Sandra.
Tu sais déjà à quel point je partage ce même fétichisme pour les bas.

Bisous,
Marc

Marc 11/01/2017 14:07

Coucou ma belle. Au fait, je n'ai plus ton mail :(
Si tu peux me recontacter sur coquin_marc@yahoo.fr
Bisous.

sandra 08/01/2017 09:55

oui marc je connais tes gouts pour les bas

Sophie Chesterfield 06/01/2017 19:17

J'ai lu avec passion ce superbe texte dédié à une pièce de vêtement qui est sans doute à l'origine de ma passion pour la féminité. Sandra a manifestement un don, cette prose nylonnée est vraiment exquise. Je pense que nous sommes toutes les deux sur le même nuage lorsque nous portons de jolis bas nylons ;-)

sandra 08/01/2017 09:56

merci sophie à bientôt j'espère