Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le journal de sandra

louise

8 Mars 2017, 13:36pm

Publié par sexysandra

la rumeur ne m'atteint pas car mon coeur ne l'entend pas 

louise

Perchée sur ses talons aiguilles, robe moulante et ongles soigneusement vernis, Louise emménage en face de la maison de son ex qui a refait sa vie. Sept ans après les avoir abandonnés, cette médecin espère renouer avec ses deux enfants. Mais comment se faire accepter alors que Louise (Claire Nebout) était leur père avant de disparaître pour se faire opérer et devenir femme ? Comment s'intégrer, affronter l'hostilité des siens, pour un parent qui a changé de sexe ?

Sur le principe, on applaudit. Le grand public ne connaît pas la transsexualité. Le fait même d'aborder ce sujet dans une fiction à une heure de grande écoute peut rapprocher le monde trans du reste de la société, approuve cette femme née garçon, et père de deux enfants. Et si les téléspectateurs retiennent que le meilleur moyen de s'en sortir est d'assumer et de faire front, le téléfilm n'aura pas été vain. »

 

Cette comédie est plus proche du conte de fées que d'une fiction réaliste sur la transidentité. Le cas de Louise est idyllique : elle est cultivée, médecin, solide, épanouie... une transsexuelle parfaite ! Ce film renforce l'idée que pour avoir une chance de s'intégrer et être admise, il ne faut pas être dérangeante. »

 

Autre écueil, à l'inverse de la série américaine « Transparent », où c'est un acteur - Jeffrey Tambor, couronné d'un Emmy Awards pour ce rôle -- qui incarne une femme trans, TF 1 a opté pour une comédienne. « Elle n'est pas crédible en transsexuelle car elle a des formes et des manières féminines sans équivoque. Aucune hormone, aucune chirurgie ne permettent de fabriquer des hanches et un derrière comme les siens ! Quel dommage de ne pas avoir osé une vraie transsexuelle ou un garçon. » il va sans dire que Claire Nebout interprète à merveille ce personnage.

 

Louise enchaîne les épreuves : un coming out, un tabassage... Mais sa transformation en femme est vite expédiée : il y aurait tellement de choses à dire ! Le parti pris était sans doute de se concentrer sur son intégration.  Idem pour les relations avec ses enfants, qui se normalisent rapidement.

 

Commenter cet article